Les crêpes de blé noir (*)

Pour 3 douzaines de crêpes environ, préparer 500g de farine de blé noir, 1 verre de farine de froment, 1 oeuf, 1 litre d’eau, une pincée de sel.

Mélanger tous les ingrédients, délayer avec l’eau, et battre la pâte à la main pour la rendre la plus légère possible.

Faire cuire les crêpes sur une bilig électrique, à gaz, ou au feu de bois, ce qui est le top du top !.

Apprendre à manier le rozell (petit rateau de bois servant à étaler la pâte sur la bilig), le spanl (grande spatule servant à décoller la crêpe et à la retourner sur la bilig) n’est pas facile mais l’habitude permet vite de s’en tirer correctement. Ne pas hésiter à s’y reprendre à plusieurs fois.

Selon le goût, on rajoutera dans la crêpe, en cours de cuisson : jambon, oeufs, andouille, lard, champignons ….

La caractéristique de la crêpe de blé noir est sa légèreté et sa texture craquante (« kras » = en breton « bien grillée »)

Une crêpe sans cidre est une faute de goût incroyable. Ne la commettez pas !

(c) Christiane Dorval

(*) ATTENTION ! Après consultation des experts dans le domaine, il est essentiel de ne pas confondre la crêpe de blé noir avec la galette de blé noir (cf autre recette sur le site) qui est bien plus épaisse, a un petit goût acide particulier occasionné par le lait ribot ou le yaourt, et dont la pâte est battue avec une cuillère en bois, contrairement à la crêpe dont la pâte est battue à la main !

Gastronomie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.