La chapelle La Lorette de Plogonnec

 

DSC_3140Source : document « Le Patrimoine » disponible dans la chapelle – Photos : Pierre Monfort.

Cette chapelle, assez récente, fut à la base de la reprise d’intérêt des habitants de Plogonnec pour leurs nombreuses chapelles. Au-delà de l’édifice lui-même, nous avons ici une belle illustration du dynamisme d’une trêve de la paroisse.

Extérieur :

C’est un édifice régulier de style néogothique en forme de croix latine bâti en 1872 sur les plans de Mr Bigot. Elle a remplacé une petite chapelle du XVIIè siècle qui se situait plus bas au bord de la rivière Steir Bénodet. Elle y avait été construite par un seigneur de Rubian qui avait manqué de se noyer en traversant la rivière. Le chevet de la chapelle est plat, ce qui a permis un heureux placement de la sachristie. Le clocher élancé, à pinacles et gâbles aveugles renforce l’impression de hauteur du bâtiment et reprend bien les proportions en usage dans les clochers du même style réalisés bien antérieurement au XVIIIè siècle.

Intérieur :

L’intérieur de la chapelle est entièrement enduit à l’exception des entablements et de la sablière qui reprend ça et là des éléments de l’ancienne chapelle. Le croisillon Sud du transept conserve quelques ex-voto. Les statues anciennes sont celles de Saint-Michel, d’un autre ange, et de Notre Dame de Lorette qui est ici réellement habillée et qui porte une tiare. La maîtresse vitre est une oeuvre contemporaine d’Alain Grall.

Depuis une vingtaine d’années, une association du quartier de La Lorette a largement contribué à la remise en état des lieux et du placître. Le pardon costumé du mois d’août, mêlant agréablement ferveur religieuse et plaisir de la fête, est bien réputé en Basse Cornouaille.

Patrimoine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.